D’ici le jeudi 15 décembre 2022, l’Europe doit décider si oui ou non elle renouvelle son autorisation de mise sur le marché du glyphosate, Une coalition de 37 organisations de la société civile, dont le Réseau Environnement Santé, ont lancé le 14 octobre une pétition qui cible Emmanuel Macron. Pour les organisations associées à cette
Dans une lettre ouverte publiée le 13 octobre, à l’initiative de l’alliance européenne pour la santé environnementale HEAL, 41 organisations, dont le RES et plusieurs des organisateurs de l’initiative citoyenne européenne réussie #StopGlyphosate, exhortent la commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides, de garantir que l’évaluation en cours du glyphosate se fonde sur sur des
Du 1er au 7 novembre 2021, le Collectif BAMP!, association membre du RES, vous propose de participer à sa 7ème Semaine de Sensibilisation à l’Infertilité, qui a pour thème cette année Infertilité : tous concernés !  Cette semaine a pour objectif de donner de la visibilité à cette priorité de santé publique encore taboue alors qu’un
Le Comité pour l’histoire de l’Inserm organise, les 16 et 17 novembre 2021, un colloque international sur le thème des recherches relatives aux liens entre santé et environnement. André Cicolella interviendra le 17 novembre aux côtés de Anna Soto, l’une des 21 scientifiques à l’origine de la création du concept de perturbateurs endocriniens il y
Grégory Doucet, Maire de Lyon, Céline de Laurens, Adjointe à la santé et à la santé environnementale, et l’ensemble des Maires des arrondissements de Lyon ont signé lundi 4 octobre la charte des Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens aux côtés d’André Cicolella, Président du Réseau Environnement Santé (RES). En adhérant à cette charte la
Le 30 septembre 2021, la Ville de Lons-le-Saunier s’est inscrit durablement dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens en signant la charte « Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens » avec la présence, en visio, de M. André Cicolella, Président du Réseau Environnement Santé (RES), et en présentiel de M. René Cadot, membre du RES
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de publier ce mercredi 22 septembre ses nouvelles lignes directrices en matière de qualité de l’air. Celles-ci mettent à jour les normes fixées en 2005 sur la base d’une synthèse des meilleures études scientifiques disponibles [1]. Le plus marquant est la diminution par deux de la norme pour les
La Ville d’Épinal a acté son engagement dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens le 19 septembre 2021 lors de la signature protocolaire de la charte « Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens » proposée par le Réseau Environnement Santé (RES), en présence du Maire d’Épinal, Patrick NARDIN, et d’André CICOLELLA, Président du RES, qui
Dans ce courrier, les 28 organisations, dont le RES, rappellent que le Président de la République ne pourra pas tenir ses engagements pris à l’occasion du Congrès de la nature de l’UICN, sans revoir en profondeur le Plan Stratégique National (PSN), traduction française de la PAC, est la seule manière de respecter Emmanuel Macron se
Suite à un courrier adressé au Président de la République le 3 mars 2021 dénonçant le manque d’ambition de la Stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2030* en termes de santé environnementale, le Collectif Inter-associations pour la Santé Environnementale** organise le 15 septembre un wébinaire/débat en présence de représentantes et représentants de l’Institut National
La Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) avec un collectif de 17 associations de patients et d’usagers et organisations représentatives des professionnels de santé, dont le Réseau Environnement Santé, impliqués sur la santé respiratoire lancent leurs premiers Etats Généraux à compter du 6 septembre, à partird’une plateforme en ligne : MaSanteRespiratoire2022.fr Cette démarche inédite
À compter du 1er janvier 2022, les industriels devront « mettre à disposition du public » la liste de leurs produits contenant des substances considérées, par l’ANSES, comme des perturbateurs endocriniens, selon un décret publié ce mercredi 25 août [1], plus d’un an après la promulgation de la loi AGEC (relative à la lutte contre le
HAUT