ANALYSE SCIENTIFIQUES

Commentaire du RES sur l’analyse par SPF de l’étude ELFE

Santé Publique France a publié les résultats de l’étude ELFE « Imprégnation des femmes enceintes par les polluants de l’environnement en France en 2011 ». Elle conclut que : « les concentrations mesurées dans le volet périnatal sont généralement légèrement inférieures à celles observées dans les études antérieures françaises et étrangères » Le fait que pour certaines substances les concentrations soient inférieures à celles observées dans d’autres pays ne signifie pas que le risque sanitaire soit pour autant inférieur en raison de la caractéristique des perturbateurs endocriniens, selon laquelle l’effet peut être plus forte à faible dose qu’à forte dose.
HAUT