COMMUNIQUE DE PRESSE

« Aucun bébé ne doit naître pré pollué »

 

Montreuil, le 27 mars 2017

Lancée il y a plusieurs jours la pétition « Aucun bébé ne doit naître pré pollué » a déjà recueilli près de 8 000 signatures et reçu le soutien de plusieurs associations nationales dont la société savante SF-DOHAD (Société Francophone Origines Développementales de la Santé).

Le RES se félicite que plusieurs candidats à l’élection présidentielle aient déjà repris le thème de la santé environnementale dans leurs programmes et aient proposé des mesures sur les problématiques des perturbateurs endocriniens, des pesticides, des nanoparticules…

 

IL Y A URGENCE !

  • Une contamination généralisée des femmes enceintes : L’étude ELFE de Santé Publique France révèle une imprégnation généralisée des femmes enceintes au Bisphénol A, phtalates, PCB, retardateurs de flammes bromés, composés perfluorés, pesticides… L’analyse de la littérature scientifique réalisée par le RES démontre qu’à ces niveaux d’imprégnation, il existe un lien significatif entre exposition in utero à ces perturbateurs endocriniens et atteinte de la santé de l’enfant et du futur adulte : abaissement du QI, hyperactivité, atteinte de la fertilité, hypertension… mais aussi de la santé des adultes eux-mêmes (obésité, diabète, hypertension, baisse de la qualité du sperme…) ;
  • Lien démontré entre Schizophrénie et Distilbène : Une étude faite par l’INSERM à partir de la cohorte d’enfants exposés au Distilbène rassemblée par l’association Hhorages, membre du RES, vient d’être publiée dans la revue scientifique de référence Plos One. Elle montre pour la 1ère fois un lien entre schizophrénie et distilbène, via une modification de l’expression des gènes (épigénome). Cela apporte une confirmation supplémentaire de la validité du concept de la DOHAD, origine développementale de la santé.

 

UNE POLITIQUE AMBITIEUSE DE SANTE ENVIRONNEMENTALE EST NECESSAIRE

Le RES demande aux candidats à la présidentielle de s’engager pour une grande Loi de Santé Environnementale et d’organiser un Grenelle de la Santé Environnementale pour que le débat ait lieu avec tous les acteurs représentant les institutions et la société civile.

 

CONFERENCE DE PRESSE

Mercredi 29 mars

à 11h00

Mairie du IIe arrondissement

8 Rue de la Banque, 75002 Paris

Avec l’intervention de :

  • André Cicolella, président du RES
  • Latifa Najar, secrétaire générale de la SF-DOHAD
  • Marie-Odile Soyer Gobillard, présidente de Hhorages.

 

Contacts :

  • André Cicolella – 06.35.57.16.82
  • Maïté Gérard – 01.80.89.52.21

Annexes :

 

Télécharger le communiqué de presse