La grève de la faim entamée depuis le 26 novembre a cessé mercredi 19 décembre à la suite de l’entrevue entre l’association et le directeur de cabinet de la Ministre de la Santé. Le rétablissement des crédits de recherche à l’équipe du CHU de Créteil a été acté. L’action continue pour obtenir le droit à la substitution des vaccins à l’aluminium.

Le RES a soutenu depuis le début cette action, car elle pose la question de l’utilisation d’un neurotoxique comme l’aluminium dans les vaccins mais plus largement celui des affections neurologiques liés aux métaux. Elle traduit aussi la nécessité de sortir du déni concernant les maladies environnementales émergentes qui frappent environ 5 % de la population (outre la myofasciite à macrophages, l’hypersensiblité chimique, l’électrohypersensibilité, la fibromyalgie, la fatigue chronique…). Ce problème de santé publique doit faire l’objet d’un plan spécifique.

Plus d’infos