Le scandale des œufs contaminés sonne comme une énième dérive de notre système de production alimentaire. Y a t-il un risque dans nos assiettes ? Consommateurs, consommatrices, attention ! Attention aux risques neurotoxiques dans des boissons énergisantes peu respectueuses des normes sanitaires, à la présence de corps étrangers dans les lasagnes d’un groupe phare de distribution alimentaire… Aux

Une enquête sur l’impact des perturbateurs endocriniens sur l’organisme sera réalisée en septembre, auprès de 400 habitants de Grande-Synthe (Nord). Son maire, Damien Carême (EELV) a détaillé son initiative dans les Grandes Gueules, ce vendredi. C’est une initiative qu’on a créée il y a quelques années. Un jour, dans le cadre de cette université populaire, André

La Belgique reproche aux Néerlandais d’avoir tardé à réagir… Le tempo s’accélère dans les différentes enquêtes menées sur les œufs contaminés au fipronil, un scandale qui a touché plusieurs pays européens dont la France. Le parquet d’Anvers (Belgique) a indiqué jeudi après-midi que « plusieurs perquisitions » étaient en cours. (…) La France a décidé mercredi de lancer une enquête

A partir du 11 septembre, les cheveux des habitants de Grande-Synthe vont être scrutés de près. La ville lance ce qu’elle présente comme « la plus grande enquête jamais réalisée » sur les perturbateurs endocriniens. Bisphénol et compagnie Il s’agit de substances chimiques qui, comme leur nom l’indique, perturbent l’ensemble des organes et tissus qui sécrètent des hormones. Ils peuvent

« La santé devrait être la priorité des états généraux de l’alimentation. Nous vivons aujourd’hui une épidémie de maladies chroniques liées pour beaucoup à notre alimentation. Il y a dès lors trois aspects essentiels concernant la santé et l’alimentation, sur lesquels les états généraux devraient se concentrer. D’abord, il faut impérativement prendre conscience que l’alimentation est

La France, terre d’accueil des lanceurs d’alerte ? Que proposent nos décideurs pour mieux protéger les lanceurs d’alerte ? Que ce soit pour révéler des actes de torture au sein des armées, la surveillance de masse des Etats, la fraude fiscale ou les scandales sanitaires, les lanceurs d’alerte œuvrent généralement de façon isolée. Le moteur

La France et les autres États ont adopté la définition des perturbateurs endocriniens proposée par Bruxelles. Un accord qui soulève la colère des scientifiques et des défenseurs de l’environnement. On y est. La France a fini par s’incliner devant l’Allemagne au dépit de l’avis des scientifiques et des associations environnementales. La Commission européenne a obtenu,

Les représentants des États membres de l’UE réunis au sein du comité européen des pesticides ont adopté de nouveaux critères de définition des perturbateurs endocriniens (PE), une étape décisive et attendue. « Après de longs mois de discussion, nous avons fait un pas important vers la mise en place du premier système de régulation au monde qui définisse

La définition des perturbateurs endocriniens (PE) adoptée par les Etats membres de l’Union Européenne – à l’exception de la Suède, du Danemark et de la Tchéquie – est froidement accueillie par les ONG et associations mobilisées sur cet enjeu crucial de santé publique, qui attendaient que la France reste ferme sur la question, à l’instar

En partenariat avec le service Planète-Sciences du Monde, dans les « Les Echos de la terre » nous reviendrons sur deux informations qui ont montré la nécessaire vigilance à conserver en matière de santé publique ; tout d’abord le Bisphénol A désormais classé par l’Agence européenne des produits chimiques dans la catégorie des perturbateurs endocriniens, et la question

Le Réseau environnement santé appelle à une grande loi sur la santé environnementale Après la passe d’armes qui a opposé au début de semaine, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot et celui de l’Agriculture Stéphane Travert sur l’interdiction des néonicotinoïdes, le Réseau environnement santé (RES) salue « la position ferme du gouvernement » et appelle à une grande loi sur

Le bisphénol A vient d’être placé sur la liste des substances extrêmement préoccupantes par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). La Suisse reste de marbre. Pour l’heure. L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a lâché une petite bombe vendredi 16 juin. Elle a classé le bisphénol A dans la catégorie des substances extrêmement préoccupantes, «soit

HAUT