Cette publication révèle que de grandes concentrations en arsenic, phtalates et perfluorés retrouvées dans les urines sont associées avec le fait de se réveiller pendant la nuit. Des concentrations élevées en pesticides, phtalates et en HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) sont associées à des crampes lors du sommeil.                    

 Article scientifique en Anglais