Expositions - Réseau Environnement Santé

Les Perturbateurs Endocriniens (PE)

Un enjeu majeur pour la santé humaine et la santé de l’écosystème

Les Perturbateurs Endocriniens ont fait irruption dans la dernière campagne présidentielle. Ils sont maintenant bien identifiés comme un enjeu majeur pour la protection de la santé humaine et la santé de l’écosystème.

La Stratégie Nationale Perturbateurs Endocriniens a fixé comme objectif :
« Diminuer l’exposition de la population ».

Des expériences se mènent à l’étranger (Stockholm et le réseau NonHazCity des villes de la Baltique, Madrid où la municipalité vient de voter un engagement en 7 points pour être une Ville sans PE) et en France au niveau des collectivités locales, mais aussi dans les établissements de santé, les crèches…

Cette démarche est à l’origine de la charte du RES présentée au colloque européen  du 10 octobre 2017 avec le soutien de la Mairie de Paris.

Depuis la  mobilisation citoyenne se développe pour construire un environnement protecteur de la santé humaine et de la santé de l’écosystème. Les collectivités locales ont un rôle majeur à jouer pour permettre d’atteindre ce but, plusieurs d’entre elles ont déjà adopté la charte et se sont engagées dans des plans d’actions dits contrats de ville.

Le Réseau Environnement Santé (RES) est à l’origine de la prise de conscience des risques liés aux Perturbateurs Endocriniens. La campagne menée depuis sa création en 2009 a abouti à l’interdiction du Bisphénol A dans les biberons (la Mairie de Paris ayant été la 1ère ville à bannir les biberons au BPA avant même la loi) et dans les contenants alimentaires, et à l’adoption de la Stratégie Nationale Perturbateurs Endocriniens.

Cette campagne est organisée en partenariat avec l’association Elus Santé Publique Territoires.

HAUT