Cette étude a été menée sur une population de couple ayant recourt au traitement d’aide à la fertilité. Les chercheurs ont démontré un lien entre une exposition aux phtalates ou à ses substituants et le développement d’un stress oxydatif, qui est impliqué dans les mécanismes de réduction de la qualité du sperme.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27875712