Ce document complet, nous propose une revue de la littérature sur l’épigénétique, qui est une mémoire naturelle des cellules des expositions tout au long de la vie d’un individu (stress, nutrition, polluants…). L’épigénétique garde la « marque » de l’exposition, ce qui permet de la considérer comme une nouvelle forme de biomarqueur des maladies et des expositions de façon générale. L’épigénétique permettrait de mieux identifier les nouvelles molécules reprotoxiques et serait comme un système d’alarme témoignant de l’exposition à des substances chimiques. (nanomatériaux, perturbateurs endocriniens, génotoxiques…). Les affections épigénétiques peuvent se transmettre de génération en génération si la mère est exposée. Ce mécanisme peut être utilisé dans les méthodes d’évaluation des risques notamment lors d’expositions au travail. ETUI a la volonté d’en connaitre plus sur l’épigénétique pour organiser au mieux l’évaluation des risques et pour ne pas attendre que des gouvernements où des industriels prennent des initiatives ou dirige la recherche et l’innovation.

Article scientifique d’ETUI (European Trade Union Institut)