Le 28 septembre, 13 villes et territoires ont signé la charte Villes et Territoires sans Perturbateurs Endocriniens ! Paris, Strasbourg, Saint-Jean, Tulle, Grande-Synthe, Fontenay-sous-Bois, Le Séquestre, Limoges, Douai, Marseille (en projet), Biarritz (en projet) et les communautés de communes du Douaisis et de Coeur d’Ostrevent ont signé. Après avoir obtenu l’interdiction du bisphénol A dans

En 2015, une série d’études réalisées par une vingtaine de chercheurs américains et européens a révélé que le coût économique des perturbateurs endocriniens en Europe est estimé à plus de 157 milliards d’euros, soit 1,2 % du PIB européen ! A titre de comparaison, la France dépense 11% de son PIB pour les dépenses de

  Pourquoi le nombre de cancers du sein dans le monde a-t-il doublé entre 1990 et 2013 ? Pourquoi la Belgique connaît-elle 22 fois plus de cas que le Bhoutan ? Pourquoi note-t-on des écarts importants entre pays de même niveau de développement, voire entre régions françaises ? Pourquoi les jeunes femmes sont-elles de plus

 Comme le rappelez André Cicolella, président du Réseau Environnement Santé, lors de la conférence de presse du 29 mars : « Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour. Et c’est pareil pour la santé environnementale ». Trois représentants des candidats se sont succédés à la tribune pour expliquer leur positionnement et les mesures

Le 28 mars dernier, André Cicolella était l’invité du rendez-vous « Midi Santé » de Saint-Denis. Une intervention sur le thème des perturbateurs endocriniens, l’occasion de revenir avec les professionnels de santé sur les effets de leur exposition sur l’humain. Cette rencontre a notamment permis d’aborder les points suivants : Qu’est ce qu’un perturbateur endocrinien ? Quelles sont les sources

Commentaire du RES sur l’analyse par SPF de l’étude ELFE SYNTHESE Santé Publique France a publié les résultats de l’étude ELFE « Imprégnation des femmes enceintes par les polluants de l’environnement en France en 2011 ». Elle conclut que : [1] « les concentrations mesurées dans le volet périnatal sont généralement légèrement inférieures à celles observées dans les études

HIPPOCRATE  v 460- 377 av JC :  « Pour approfondir la médecine, il faut considérer d’abord les saisons, connaître la qualité des eaux, des vents, étudier les divers états du sol et le genre de vie des habitants » Fin 19ème siècle, “1er âge  d’or”: Maladies Infectieuses Début 21è siècle, “2nd âge d’or” ?  Maladies Non Infectieuses Santé

Présents sur la photo, de gauche à droite Madame Vanessa Guignandon SIAVED /Génération Future; Dr Paul Cordonnier APRES/ RES. Mme Dany Hallant  Maire de Vred, Vice présidente santé de la CCCO; Dr Brigitte Simonot CRAPSE 59-62/RES; Mr Corentin Job APPA; Dr Michel Simonot CRAPSE 59-62/RES; Mr Frédéric Delannoy  Maire d’Hornaing, Président de la CCCO. A

Perturbateurs Endocriniens, au quotidien : une fatalité ? C’est dans une salle pleine d’environs 400 personnes qu’à Saint-Martin-lez-Tatinghem c’est ouvert le 8 février une rencontre sur le thème des perturbateurs endocriniens, à l’invitation de Philippe Richard et de l’Association pour la Protection de la Santé des habitants de l’Audomarois (APSH). Une association, membre du Réseau,

2050 : 33e anniversaire de la santé environnementale   Pour André Cicolella, président du Réseau Environnement Santé (RES) et lanceur d’alertes, la santé représente le quatrième pilier du développement durable, la quatrième crise écologique (comparable à la crise climatique). Il faut agir aujourd’hui pour construire la santé de 2050.   Diagnostiquer la crise sanitaire actuelle

Le RES Poitou-Charentes et les Perturbateurs Endocriniens   Retour sur la conférence sur les PE organisée le 20 janvier 2017 par le RES Poitou-Charentes  avec le soutien de l’ARS Nouvelle-Aquitaine Cette conférence s’est déroulée au sein du site de Poitiers de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, avec d’ailleurs son aide logistique, en présence de près de 110 personnes.

La Communauté de Communes de Coeur d’Ostrevent s’engage à lutter contre les perturbateurs endocriniens. À partir de février, les premières actions se mettront en place dans les vingt et une communes du territoire. Lire l’article de la Voix du Nord La campagne Villes et Territoires sans Perturbateurs endocriniens

HAUT