André Cicolella, Chimiste, Toxicologue, et Président du Réseau Environnement Santé, interviendra lors de ce tribunal d’opinion, à Paris fin 2020 (date à confirmer), pour faire le lien entre crise sanitaire et crise climatique. L’association Notre Affaire A Tous, qui avait notamment participé à l’Affaire du Siècle en 2018, organise cet événement intitulé « Au Nom du
Le RES est signataire aux côtés de 61 organisations d’une lettre à destination des institutions européennes et gouvernements nationaux; la lettre demande que la recherche publique sur le COVID-19 fasse passer la santé avant le profit. Cette démarche est à l’initiative de Health Action International (HAI) et de European Alliance for Responsible R&D and Affordable
Le film Dark waters sorti le 26 février relate une affaire de contamination de l’environnement par une décharge de produits perfluorés qui a secoué l’opinion publique aux Etats Unis dans les années 2000. L’étude épidémiologique menée à cette occasion a contribué à mettre en évidence une grande variété d’impacts sanitaires dans la population. Les perfluorés
Un point d’étape important pour la campagne Villes et Territoires Sans Perturbateurs Endocriniens (VTSPE) sera la rencontre de Pantin du 14 mai 2020. Le RES coorganisera à cette date un colloque avec le CNFPT, Santé publique France et les 2 ministères Santé et Ecologie sur le thème « Perturbateurs Endocriniens, quelles possibilités d’actions pour les
Président du Réseau Environnement Santé, le toxicologue André Cicolella s’alarme de voir le nombre de maladies chroniques exploser en France. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle en période de pandémie de Covid-19. La gestion de la crise du COVID-19 a pris un tour déterminant avec les mesures de confinement généralisées. La recommandation s’adressait déjà
À l’initiative de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine et de l’Union Régionale des Professionnels de Santé Pharmaciens Nouvelle-Aquitaine, un groupe de pharmaciens formés par Anne Lafourcade, ingénieur chimiste experte en santé-environnement, ont travaillé sur la thématique des perturbateurs endocriniens afin de mieux informer leurs clients. Formations et création d’outils sont en cours. « C’est une véritable
Il est urgent de revoir la réglementation sur les produits chimiques dans les emballages alimentaires (FCM pour Food Contact Materials). Le Réseau Environnement Santé rejoint l’appel à agir mondial, signé par plus de 170 organisations (Europe, États-Unis et Asie); suite à la déclaration de consensus scientifique du 3 mars dernier. Le 3 mars 2020 une
Conférence d’André Cicolella à l’initiative du mouvement Nous voulons des coquelicots, avec le soutien de la ville de Soissons, du Réseau Environnement Santé et de l’Association Vie et Paysage. Des études de plus en plus nombreuses montrent qu’un enfant exposé pendant la grossesse aux niveaux les plus élevés aura des risques sanitaires plus élevés comme
A voir en salle à partir du 26 février 2020, Dark Waters est un «thriller juridique» inspiré de la véritable histoire de Robert Bilott, avocat américain et défenseur de l’environnement, qui a révélé la pollution chimique de l’eau, par les perfluorés, en Virginie par l’entreprise DuPont. Cette pollution chimique est également une réalité dans l’UE,
Les citoyens à travers l’UE et au-delà ont leur mot à dire sur les changements législatifs et politiques indispensables pour avoir une protection adéquate contre les produits chimiques perturbateurs endocriniens (PE). La Commission européenne a invité le public à partager son point de vue sur les améliorations nécessaires pour une meilleure protection contre ces substances
PAN Europe demande à la Commission européenne d’écarter les études réalisées par le laboratoire LPT Hambourg du dossier sur le glyphosate actuellement en cours de réévaluation au niveau de l’UE, ainsi que de tout autre dossier. Le Laboratoire de pharmacologie et de toxicologie (LPT) de Hambourg, qui a récemment été reconnu coupable de fraude dans
1ère Région signataire de la charte VTSPE, la Région Île-de-France entend être exemplaire dans lutte contre les perturbateurs endocriniens dans ses locaux et les lycées qu’elle gère. En plus, elle soutient la recherche pour trouver des alternatives au glyphosate notamment. Les équipes de la Région Île-de-France se retrouvées nombreuses le 4 mars pour assister à
HAUT