Pizzas, hamburgers, flocons de maïs et divers types de boissons pour enfants font partie des produits alimentaires dont l’emballage contient plusieurs des produits chimiques toxiques . Sur les 61 matériaux d’emballage testés, par l’Agence suédoise des produits chimiques (KEMI), 49 – soit plus de 80% – contenaient du DEHP. L’agence a testé plus de 60
Il y a plus d’un an, les autorités françaises lançaient la seconde Stratégie nationale sur les Perturbateurs endocriniens (SNPE 2). Nos organisations sont convaincues que les engagements pris dans la SNPE 2 ont le potentiel de contribuer à la prévention d’un certain nombre de pathologies, dont l’occurrence est de plus en plus liée à l’exposition
35 familles apportent leurs regards face à la maladie grave de 38 enfants. Des proches se mettent à nu, racontent les souffrances, les peines, les joies, le quotidien changé à jamais, leur nouvelle vision de la vie. André Cicolella, Président du Réseau Environnement Santé a été sollicité pour rédiger la préface afin de mettre en

Bilan du projet BEMOL

Pour le RES, en tant que partenaire non académique du projet, un des résultats marquant de BEMOL est la mise en évidence que le bisphénol S est retrouvé dans les milieux de culture utilisés pour réaliser la procréation médicalement assistée à des doses très proches de celles qui altèrent la qualité de l’ovocyte. Les RES
Madame la Ministre, Alors que les projets de traductions législatives des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, dont vous avez la responsabilité, ont été rendus publics, nous souhaitons vous faire part de l’incompréhension de Familles rurales, de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves, de la Fédération Française des Diabétiques, de la Fédération
L’Endocrine Society et l’IPEN brossent dans ce rapport un tableau alarmant des méfaits auxquels nous sommes tous exposés. Les produits chimiques perturbateurs endocriniens (EDC) sont presque impossibles à éviter dans la vie moderne. En moins d’un siècle d’utilisation, les plastiques et leurs additifs ont trouvé leur place dans presque tous les produits et chaînes d’approvisionnement,
Suite à une étude menée en 2018, puis à l’adoption d’un plan d’actions en juillet 2020, la Région Centre-Val de Loire poursuit sa lutte contre les perturbateurs endocriniens avec la signature de la charte VTSPE, proposée par le Réseau Environnement Santé (RES), jeudi 7 janvier 2021, par François Bonneau, président du conseil régional, et André
Pour contrer l’arrivée de nouvelles crises sanitaires d’origines infectieuses et limiter le nombre croissant des maladies chroniques, il est primordial de prendre en compte l’environnement dans le système de soins. Le contexte de l’après COVID doit nous conduire à repenser notre politique de santé pour la fonder sur l’approche One Health (Un monde, une santé)
France Assos Santé et ses 85 associations membres, dont le Réseau Environnement Santé fait partie, lancent l’étude « Vivre-Covid19 » pour mesurer le ressenti de l’ensemble des usagers du système de santé, dont les personnes malades chroniques, les personnes en situation de handicap et les aidant.e.s pendant la crise sanitaire. Nous avons besoin de votre mobilisation. Aidez-nous
Le Réseau Environnement Santé (RES) apporte son soutien sans faille au combat que mènent les associations du CAN-BUS et les riverains opposés à la prolongation du Boulevard Urbain Sud (BUS). Ce projet est condamnable pour différentes raisons : Augmenter les capacités de circulation automobile n’a jamais contribué à l’améliorer mais au contraire à l’aggraver. Ce

[CP] Perturbateurs Endocriniens et COVID

Après l’étude récente de l’équipe danoise de Philippe Grandjean mettant en évidence le rôle d’un perfluoré dans la gravité de la COVID-19[1], une nouvelle étude apporte un éclairage sur l’implication des Perturbateurs Endocriniens dans la gravité de la pandémie.   Les travaux émanent d’une équipe de l’INSERM, à laquelle a participé Philippe Grandjean[2], dirigée par

Intervention au 26e congrès de l’AFPA

André CICOLELLA, chimiste, toxicologue et président du Réseau Environnement Santé, est intervenu le 13 novembre lors de la table ronde 2 sur le thème « les leçons d’une pandémie » pour présenter le point de vue santé environnementale
HAUT