Le Réseau Environnement Santé soutient le mouvement international initié par ChemSec pour inviter les entreprises, de toutes tailles, à dire non aux perfluorés, ou PFAS, famille chimique composée de près de 5 000 produits dont la plupart sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens.
Omniprésents dans notre quotidien les phtalates soulèvent depuis longtemps de nombreuses préoccupations et sont devenus emblématiques de la lutte contre les perturbateurs endocriniens. Principalement utilisés en tant que plastifiants des PVC, on les retrouve également dans l’alimentation, l’environnement intérieur, les cosmétiques, les dispositifs médicaux et les médicaments, les vieux jouets en plastique… . Ils sont
HEAL, dont le RES membre, et EEB lancent cette pétition déjà signée par 115 000 personnes pour demander à Frans Timmermans (Vice-Président de la Commission européenne) de garantir les ambitions affichées.  Durant l’été 2020, des développements inquiétants concernant la préparation de la stratégie européenne sur les produits chimiques, qui devrait sortir le 14 octobre,  ont
Nous poursuivons notre tour d’horizon des maladies environnementales. Après le MIH, une autre maladie émergente, l’Hypersensibilité chimique, qui impacte un nombre grandissant de personnes mais dont la réalité reste encore contestée. DEFINITION :  Ces patients présentent SITUATION ACTUELLE Incidence : 1 à > 25% selon la sévérité de la maladie , 12,8% aux Etats-Unis : croissance de 300%
Face aux promesses non tenues des industriels, nous exigeons l’interdiction par la loi de la pub pour les produits alimentaires déséquilibrés. Treize ans après leur premier appel pour un encadrement de la publicité télévisée, la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves), la PEEP (Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public), Familles Rurales, la FFD (Fédération
Comment est-ce encore possible, en 2020, de vouloir protéger la grossesse et la petite enfance sans une politique ambitieuse de Santé Environnementale ? On attendait beaucoup du rapport de la commission présidée par Boris Cyrulnik. La phrase qui ouvre le rapport « les 1000 jours là où tout commence » permettait de penser que cet enjeu des
Le gouvernement vient de présenter un projet de loi pour permettre – dès la campagne 2021 et le cas échéant les deux campagnes suivantes – une dérogation à l’interdiction des néonicotinoïdes. Cette dérogation qui n’est dans les faits pas circonscrite à la culture de la betterave, ouvre la boîte de Pandore. 31 organisations, dont le
Le projet NonHazCity a été sélectionné parmi les six finalistes du concours « Project Grand Slam » dans le cadre des 30 ans du programme européen INTERREG. Pour soutenir ce projet inspirant et efficace de réduction de la pollution chimique; vous pouvez « liker » la vidéo sur la page Facebook du concours jusqu’au 30 septembre – la vidéo
Elaborée par l’URPS des Médecins Libéraux de Nouvelle-Aquitaine et éditée par la Région Nouvelle-Aquitaine, dans le cadre de la mesure 18.2 du PRSE Nouvelle-Aquitaine, cette brochure, pour promouvoir les bons gestes qui réduisent aux expositions des facteurs environnementaux, doit être diffusée auprès des 11 000 médecins libéraux, généralistes et spécialistes de la Nouvelle-Aquitaine. Le Réseau
Premier département à adopter une charte sur les perturbateurs endocriniens, le Conseil départemental du Tarn s’était engagé à faire un bilan annuel. Les 10 engagements du Département du Tarn : Développer une politique d’achats sans perturbateurs endocriniens. Stopper l’usage de produits d’entretien contenant des perturbateurs endocriniens dans les collèges et les locaux du Département accueillant
« Préparer la France de 2030 » c’est faire reculer l’épidémie de maladies chroniques ! « Il y aura d’autres crises sanitaires ». Personne ne conteste le diagnostic d’Emmanuel Macron dans son intervention Post-Covid. On pouvait logiquement s’attendre que ce soit un axe majeur du plan présenté le 3/9/20. D’autant plus qu’Emmanuel Macron présentait ainsi cette
Dr. Anna Lennquist, toxicologue à ChemSec, a découvert par hasard que certains fards à paupières portaient la mention « Non destiné à la zone immédiate des yeux ». Cela renforce notre vigilance sur les produits chimiques utilisés dans les cosmétiques #phtalates #PFAS #parabens. À quel autre endroit, sinon dans le contour immédiat des yeux, le fard à
HAUT