Agir contre les PERTURBATEURS ENDOCRINIENS : L’affaire de tous
75% des Français sont favorables à une interdiction générale par la loi des perturbateurs endocriniens.

C’est ce que le RES demande. Mais sans attendre cela, chacun peut agir dès maintenant.

La ville : en choisissant des produits d’entretiens sans perturbateurs endocriniens, en éliminant les pesticides pour la gestion des espaces verts, en développant les cantines scolaires bio, les écocrèches…

Les professionnels de santé : en choisissant des dispositifs médicaux sans perturbateurs endocriniens.

Les associations : en diffusant l’information et en agissant auprès de la grande distribution et des industriels.

Les citoyens : en faisant des choix de consommation éclairés.

Pour protéger notre santé et celle des générations futures

Pour protéger notre santé et celle des générations futures Maladies cardio-vasculaires, cancers, obésité et diabète, asthme et allergies, troubles du comportement et de la reproduction… Nous sommes face à une véritable épidémie de maladies chroniques. Mais, il n’y a pas de fatalité car elles sont liées à notre environnement, et notamment à l‘exposition aux PE. Ils représentent en effet une cause majeure de dégradation de notre santé sur laquelle il est possible d’agir rapidement et efficacement. Il y a urgence, car les perturbateurs endocriniens impactent aussi la santé des générations futures.

Pour protéger la biodiversité

Quelques exemples

Pour protéger la biodiversité Quelques exemples Chez les grenouilles : depuis 1980, 32% des races sont éteintes et 43% sont en déclin. Exposées à une eau à 0,1µg/l de pesticide atrazine, 60 % des grenouilles deviennent hermaphrodites (présence des 2 sexes). Pourtant une eau est considérée comme potable si elle contient moins de 0,1 µg/l de pesticide… Chez les poissons, les PE féminisent les mâles et, dans la baie de Seine, par endroits, certaines espèces de poissons n’ont même plus de mâles.

 EN SAVOIR PLUS

» Retour en photos sur le colloque « Santé Environnementale : le pouvoir des villes » organisé par l’association ESPT le 27/11/2015